Ressources / Philippe Rapacz, nouveau président des Tonneliers de France

Philippe Rapacz, nouveau président des Tonneliers de France

Les Tonneliers de France viennent de se réunir en congrès à Cognac et Philippe Rapacz a été élu président de la fédération

Philippe Rapacz, nouveau président des Tonneliers de FranceDirecteur général de Seguin-Moreau depuis mars 2004, Philippe Rapacz a la responsabilité des établissements français de la marque (deux tonnelleries à Cognac et Chagny, une merranderie en Dordogne), de ses opérations américaines (une tonnellerie à Napa et une merranderie à Peryville), ainsi que de ses filiales de distribution en Australie et au Chili. A ce titre, il dirige 240 personnes dont 190 en France. Il est par ailleurs membre du comité de direction du groupe OENEO (Seguin-Moreau, Diam Bouchage, Radoux).

Le nouveau président des Tonneliers de France entend poursuivre les travaux engagés par ses prédécesseurs et maintenir la fédération dans une dynamique constructive, afin que ce métier hautement traditionnel soit en phase avec le monde actuel.

Les Tonneliers de France comptent aujourd’hui 42 adhérents, soit 70 % des tonnelleries françaises, ce qui représente plus de 90 % de la production globale de la profession. Réparties dans les différentes zones de vignobles, ces entreprises ont produit en 2009 550.000 fûts (- 15 % vs 2008) pour un chiffre d’affaires supérieur à 300 M€ (- 15 % vs 2008). Elles emploient près de 1.500 personnes.

Les tonnelleries françaises sont dépositaires d’un savoir-faire reconnu dans le monde entier puisqu’elles ont exporté en 2009 65 % de leur production, principalement vers les Etats-Unis, l’Australie, l’Espagne, l’Italie et le Chili.

Comparés à 2008, les prix de vente étaient globalement stables avec une très légère hausse en fonction des spécificités des produits et marchés.

Seulement 2 % des vins produits dans le monde sont élevés noblement sous fût de chêne, soit la part la plus prestigieuse.

La baisse d’activité du secteur de la tonnellerie en 2009 (- 5 % en France et – 20 % à l’export)
s’explique directement par le ralentissement que connaît le marché des vins et spiritueux haut de gamme à travers le monde depuis la fin de l’année 2008, notamment aux Etats-Unis, lui-même étroitement lié à la crise mondiale et au ralentissement de la consommation. Si on ne constate en France qu’un léger fléchissement, c’est en raison de la qualité exceptionnelle du Millésime 2009, les producteurs de grands vins français ayant voulu privilégier le meilleur outil qualitatif d’élevage que représente le fût de chêne, en dépit du contexte économique conjoncturel.

Contact : www.tonneliersdefrance.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Echos de Bordeaux

NEWSLETTER PRO MENSUELLE - FILIÈRE VIN

inscrivez-vous

Newsletter Prof

Web & Vin

Web et Vin

Conseil en stratégie digitale. Formation et accompagnement.

Création Graphique

Création Graphique

Logos, Webdesign.
Charte graphique digitale.

Édition & Tourisme

Edition et Tourisme

Création, diffusion & promotion.
Newsletters & réseaux sociaux.
Expertise filière Vin.

Vidéo

Video

Création de contenu.
Textes, Photos, Vidéos.

Informatique

Informatique

Développement personnalisé.
Hébergement sécurisé.
Réseaux Intranets. Expert juridique.

AgenceFleurie

GRATUIT
VOIR