Marché / Bilan Export 2016 des Vins de Bordeaux : stabilité et contraste

Bilan Export 2016 des Vins de Bordeaux : stabilité et contraste

CIVBEn 2016, Bordeaux a exporté 2  millions d’hectolitres (=), soit 270 millions de bouteilles, pour une valeur de 1,77 milliard d’euros (-3%) : la hausse des marchés chinois et américain compense le recul des ventes en europe

 

Le niveau des exportations bordelaises reste élevé par rapport à la dernière décennie, malgré le manque de disponibilités, aggravé par la récolte 2013 (-28% par rapport à une année moyenne).  Bordeaux concentre 17% des expéditions françaises de vin en volume et 36% de la valeur. Artisan majeur du commerce extérieur des vins et spiritueux, Bordeaux complète, derrière Cognac (spiritueux) et Champagne (effervescent), le trio qui assume 60% de la valeur.

 

La tendance reste incertaine, en reflet des incertitudes conjoncturelles de nombreux pays, européens en majorité, et des menaces que font peser certains accords bilatéraux, associant des origines concurrentes – Australie ou Chili – sur des destinations devenues majeures pour nos vins, créant une distorsion de concurrence.

 

 

Exportations vers l’Union Européenne*
Ce sont les plus affectées (-10% en volume et -16% en valeur). Elles ne représentent plus que 35% du volume total exporté et 26% de sa valeur.

 

 

Exportations vers les pays tiers*
Elles affichent une belle progression (+6%) et atteignent des niveaux records sur la Chine (le plus haut niveau depuis 2012) et les États-Unis (le plus haut niveau depuis 30 ans).

 

Les 10 premières destinations des vins de Bordeaux (en valeur)
1 La Chine :
1ère en volume (-2%) et en valeur (+16%) à 322 millions d’euros, soit 18 % en valeur des exportations de Bordeaux.
2 Hong-Kong : 7ème en volume (+3%) et seconde en valeur (-+13 %) à 306 millions d’euros. Destination marquée fortement par son intérêt pour les vins haut de gamme.
3 Etats-Unis : 3ème en volume (+6 %) et troisième en valeur (-3%). Un marché marqué par un fort effet millésime.
4 Royaume-Uni : 4ème en volume (-10% ) et 4ème en valeur (-26%). Fort recul du haut de gamme, devient la 1ère destination des vins blancs de Bordeaux.
5 Japon : 6ème destination en volume (-9 %) et 5ème en valeur (-5%). Second recul consécutif mais à un niveau élevé.
6 Belgique : 2ème en volume (-10%) et 6ème en valeur (-8%). Marché européen déterminant en volume.
7 Allemagne : 5ème en volume (-18%) et 7ème en valeur (-21%). Un marché en retrait.
8 Suisse : 8ème pays en valeur (-6%) et 10ème en volume (-19%).
9 Canada : 9ème pays en volume (-6%) et 9ème en valeur (-9%). Léger recul sur ce marché, québécois pour les 2/3 du volume.
10 Pays-Bas : 8ème pays en volume (-4%) et 10ème en valeur (-3%).
 

* Cumul mobile 12 mois // Données arrêtées à fin décembre 2016/2015

 

Source CONSEIL INTERPROFESSIONNEL DU VIN DE BORDEAUX
www.bordeaux.com

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Echos de Bordeaux

NEWSLETTER PRO MENSUELLE - FILIÈRE VIN

inscrivez-vous



Web & Vin

Web et Vin

Création
et gestion
d’écosystèmes digitaux.

Création Graphique

Création Graphique

Création de logos,
déclinaison en ligne de
l'identité graphique de l'entreprise

Édition & Tourisme

Edition et Tourisme

Activité Print
Expertise dans les secteurs
du Vin et du Tourisme

Vidéo

Video

Création de contenu
digital original
Photos, Vidéos

Informatique

Informatique

Serveurs sécurisés propres
Développement personnalisé
Réseaux Intranets