Marché / Bilan Export 2016 des Vins de Bordeaux : stabilité et contraste

Bilan Export 2016 des Vins de Bordeaux : stabilité et contraste

CIVBEn 2016, Bordeaux a exporté 2  millions d’hectolitres (=), soit 270 millions de bouteilles, pour une valeur de 1,77 milliard d’euros (-3%) : la hausse des marchés chinois et américain compense le recul des ventes en europe

 

Le niveau des exportations bordelaises reste élevé par rapport à la dernière décennie, malgré le manque de disponibilités, aggravé par la récolte 2013 (-28% par rapport à une année moyenne).  Bordeaux concentre 17% des expéditions françaises de vin en volume et 36% de la valeur. Artisan majeur du commerce extérieur des vins et spiritueux, Bordeaux complète, derrière Cognac (spiritueux) et Champagne (effervescent), le trio qui assume 60% de la valeur.

 

La tendance reste incertaine, en reflet des incertitudes conjoncturelles de nombreux pays, européens en majorité, et des menaces que font peser certains accords bilatéraux, associant des origines concurrentes – Australie ou Chili – sur des destinations devenues majeures pour nos vins, créant une distorsion de concurrence.

 

 

Exportations vers l’Union Européenne*
Ce sont les plus affectées (-10% en volume et -16% en valeur). Elles ne représentent plus que 35% du volume total exporté et 26% de sa valeur.

 

 

Exportations vers les pays tiers*
Elles affichent une belle progression (+6%) et atteignent des niveaux records sur la Chine (le plus haut niveau depuis 2012) et les États-Unis (le plus haut niveau depuis 30 ans).

 

Les 10 premières destinations des vins de Bordeaux (en valeur)
1 La Chine :
1ère en volume (-2%) et en valeur (+16%) à 322 millions d’euros, soit 18 % en valeur des exportations de Bordeaux.
2 Hong-Kong : 7ème en volume (+3%) et seconde en valeur (-+13 %) à 306 millions d’euros. Destination marquée fortement par son intérêt pour les vins haut de gamme.
3 Etats-Unis : 3ème en volume (+6 %) et troisième en valeur (-3%). Un marché marqué par un fort effet millésime.
4 Royaume-Uni : 4ème en volume (-10% ) et 4ème en valeur (-26%). Fort recul du haut de gamme, devient la 1ère destination des vins blancs de Bordeaux.
5 Japon : 6ème destination en volume (-9 %) et 5ème en valeur (-5%). Second recul consécutif mais à un niveau élevé.
6 Belgique : 2ème en volume (-10%) et 6ème en valeur (-8%). Marché européen déterminant en volume.
7 Allemagne : 5ème en volume (-18%) et 7ème en valeur (-21%). Un marché en retrait.
8 Suisse : 8ème pays en valeur (-6%) et 10ème en volume (-19%).
9 Canada : 9ème pays en volume (-6%) et 9ème en valeur (-9%). Léger recul sur ce marché, québécois pour les 2/3 du volume.
10 Pays-Bas : 8ème pays en volume (-4%) et 10ème en valeur (-3%).
 

* Cumul mobile 12 mois // Données arrêtées à fin décembre 2016/2015

 

Source CONSEIL INTERPROFESSIONNEL DU VIN DE BORDEAUX
www.bordeaux.com

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on PinterestShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Echos de Bordeaux

NEWSLETTER PRO MENSUELLE - FILIÈRE VIN

inscrivez-vous



Web & Vin

Web et Vin

Conseil en stratégie digitale. Formation et accompagnement.

Création Graphique

Création Graphique

Logos, Webdesign,
Charte graphique digitale.

Édition & Tourisme

Edition et Tourisme

Création, diffusion & promotion
Newsletters & réseaux sociaux.
Expertise filière Vin.

Vidéo

Video

Création de contenu.
Textes, Photos, Vidéos.

Informatique

Informatique

Serveurs sécurisés propres
Développement personnalisé
Réseaux Intranets